Pourquoi et comment faire des métas-descriptions plus longues ?

Dans la création d’une page de contenu, il est généralement recommandé de mettre en place une méta-description. Sa taille idéale est de 160 caractères. Cependant, selon les informations dévoilées par Google, il serait possible de mettre en place des descriptions plus longues.

Des méta-descriptions plus longues sur les SERPs de Google

Depuis 2016, Google a procédé aux tests de méta-descriptions de taille plus importante. Vers la fin de l’année 2017, la firme a confirmé que ses pages de résultats devraient proposer des extraits de pages plus conséquentes.

D’après un commentaire officiel envoyé à Search Engine Land, cette décision a été prise par le moteur de recherche pour aider les utilisateurs à accéder à un meilleur aperçu des informations délivrées par les pages proposées dans les SERPs et à évaluer leur pertinence par rapport à leurs requêtes.

Suite à cette annonce, certains liens apparaissant sur les pages de résultats de Google sont accompagnés de méta-descriptions allant jusqu’à 330 caractères, tandis que d’autres ont conservé des aperçus d’une longueur de 160 caractères.

Pourquoi faire des méta-descriptions plus longues ?

Les mises à jour majeures de Google ont pour principal objectif de fournir des informations plus pertinentes aux internautes et de leur offrir une meilleure expérience.

Concernant l’augmentation de la longueur des méta-descriptions, la firme de Mountain View a offert aux utilisateurs la possibilité de s’informer davantage sur les contenus proposés par les liens, avant de cliquer.

Si cette nouvelle mesure prise par le moteur de recherche facilite les recherches des internautes, elle rend nettement plus complexe les opérations de référencement des sites web et peut avoir des impacts sur le taux de clic.

En effet, les internautes peuvent, dans certains cas, accéder directement aux informations relatives à leurs requêtes en consultant essentiellement les aperçus.

Par ailleurs, les méta-descriptions plus longues augmentent grandement la place occupée par chaque résultat et réduisent fortement le taux de clics des liens situés en fin de page. Pour atteindre les résultats les plus bas, les internautes doivent désormais fournir des efforts de scroll plus conséquents.

Pour ne pas subir les effets néfastes de la mise à jour sur le référencement, tout site web doit tirer profit des opportunités qu’elle offre.

Grâce à un nombre de caractères plus important, un site peut convaincre plus efficacement les internautes de cliquer sur sa page, avant de consulter d’autres résultats. Il doit cependant se pencher plus sérieusement sur son référencement afin que sa ou ses pages puissent dominer les premières places des SERPs.

Le nombre de caractères à respecter dans la rédaction des méta-descriptions

Bien que les plateformes telles que Wikipédia puissent faire apparaître plus de 300 caractères sur leurs aperçus, il faut savoir que Google n’offre pas cet avantage à tous les sites présents sur le web. Il serait donc désavantageux de mettre en place une description de 330 caractères pour n’afficher que 160 ou 200 caractères sur les SERPs.

D’après une étude réalisée par RankRanger, la nouvelle mise à jour  de l’affichage des résultats a permis d’augmenter la taille moyenne des balises descriptions à 230 caractères. Pour améliorer la visibilité de ses pages et convaincre efficacement les utilisateurs de cliquer sur celles-ci, un site peut donc renseigner une description de 230 caractères (espaces compris), tout en utilisant méticuleusement les 160 premiers caractères afin qu’ils puissent délivrer des informations pertinentes aux internautes.

Comment rédiger une méta-description optimisée ?

Dans la rédaction de la balise méta-description, il est important de respecter certaines règles. Dans un premier temps, il est important de rédiger un aperçu en adéquation avec le titre de la page, mais également avec le contenu. Dans le cas où Google remarque une incohérence, il peut considérer la page comme un spam et procéder à la réduction de sa visibilité.

Ensuite, il faut rédiger la description de manière à ce que les internautes puissent entrevoir rapidement les informations délivrées par la page. En d’autres termes, la description doit résumer succinctement et efficacement le contenu pour convaincre les utilisateurs de cliquer sur le lien.

Concernant les occurrences de mots-clés, il est fortement recommandé de les espacer pour éviter d’être considéré comme un spammeur par Google. Les répétitions de mots-clés peuvent affecter gravement le sens de l’aperçu sur les SERPs et exposent le site à des sanctions.

Pour finir, il est conseillé de rédiger des descriptions uniques pour chaque page pour éviter les problèmes de contenus dupliqués. Le Duplicate Content est une pratique interdite par Google et peut rebuter les internautes.

A titre d’information, les chiffres, les caractères spéciaux et les majuscules sont à bannir dans la limite du possible. Ils affectent la lisibilité des informations et peuvent être nuisibles pour l’optimisation SEO de la plateforme.

La rédaction de descriptions pour les sites s’adressant à différentes communautés linguistiques

Pour les sites qui s’adressent à diverses communautés linguistiques, l’erreur à ne pas commettre est de créer des pages multilingues et de rédiger directement les descriptions en différentes langues.

L’idéal est de scinder la plateforme en diverses entités et de procéder à la rédaction de différents aperçus. En effet, en proposant deux descriptions en deux langues sur une même page, un site peut être considéré comme un spammeur par Google.

La balise méta-description et le référencement naturel

Nombreux sont ceux qui estiment que les balises méta-descriptions ne contribuent pas à l’optimisation du référencement de leur site, dans la mesure où elles ne sont plus prises en compte par Google.

Certes, le moteur de recherche ne prend plus cette balise en considération dans l’élaboration des SERPs, cependant, il faut savoir qu’elle joue un rôle important dans la décision de l’internaute. Dans la majorité des cas, les utilisateurs consultent les aperçus avant de décider de cliquer sur les liens des pages de résultats.

Par ailleurs, elle peut être considérée comme un enrichissement du contenu et peut participer indirectement à l’optimisation de la visibilité d’un site, à condition qu’elle soit rédigée dans le respect des règles SEO.

Vous souhaitez mettre en place une stratégie SEO ou optimiser la visibilité d’une page ? Contactez Futur Digital et bénéficiez de l’accompagnement d’un professionnel en référencement.

Leave a Reply