Focus sur les évolutions du SEO et de Google

  • By admin
  • 12 August, 2013
  • Comments Off on Focus sur les évolutions du SEO et de Google

seo54Google Incorporation a été créée en 1998 par Larry page et Sergueï Brin, elle est devenue depuis l’une des plus grandes entreprises dans le monde. Elle fait partie des « Big Four », sociétés leaders sur internet avec Facebook, Amazon.com, et Apple. Google est devenue un outil très sollicité au quotidien pour rechercher des informations, grâce à sa principale activité de moteur de recherche.

Depuis ses commencements il y a 15 ans, le référencement a déjà connu plusieurs adeptes, dans le bon sens comme dans le mauvais, mais tous deux ont contribué à forger le Google d’aujourd’hui. Il est effectivement devenu un moteur de recherche très intelligent qui traque les moindres subtilités pour offrir des résultats de qualité. Les spécialistes du référencement comme Futur Digital ont également su s’adapter aux caprices des robots pour optimiser le positionnement des sites web dans les résultats de recherche.

Les débuts de Google

À l’époque, le but des deux universitaires était de pouvoir centraliser toutes les informations dans le monde et de les rendre accessibles au grand public dans un sens de partage et pour qu’elles servent dans le bon sens. Le principe était le même que celui d’aujourd’hui : taper un mot-clé, appuyer sur « entrer » et une liste de sites web apparait. La seule et grande différence : les résultats ne correspondaient pas toujours aux requêtes des internautes, la SEO existait déjà évidemment.

Les sites web, de par les techniques de référencement se battaient déjà pour les premiers rangs des résultats, sans se soucier de la pertinence du contenu et de la correspondance avec les mots-clés. La première page était disputée par tous les moyens, bons ou mauvais, car cela représentait de gros investissements. Il fallait payer plus pour être affiché en tête de liste et encore plus pour garder son rang, ce qui a sans doute fait naître les « blackhats » qui utilisaient les méthodes abusives.

Un mal pour un bien

Depuis ses débuts, Google n’a cessé de se transformer ou plus précisément de mûrir en contournant les pratiques « frauduleuses » des référenceurs de l’époque (blackHats). Ces derniers ont notamment profité de l’inexpérience de la nouvelle firme pour attaquer là où les mauvaises méthodes étaient largement payantes que la procédure légale et honnête.

Des sites sans fondement, même vides se sont alors formés en grand nombre et accueillaient tous ceux qui tapaient des mots-clés de tout genre sur le moteur de recherche sans leur donner les résultats attendus. Tous les thèmes étaient traités et les apprentis SEO ont généré facilement des revenus sans jamais satisfaire les internautes.

Google Adsense, publicités, les « sites web fantômes » gagnaient à chaque fois les premières places sur les résultats de recherche. Les seuls liens vraiment informatifs étaient ceux des autres référenceurs rémunérés par clics. Heureusement, les dirigeants de Google n’ont pas tardé à se manifester : toutes les plateformes noires devaient être écartées de la liste, ce qui a créé le « blacklist ». Ils les ont pénalisées en les mettant dans les plus piètres classements et parfois même éjectées, comme c’est encore le cas aujourd’hui.

La contre-attaque des robots

Toutes les mauvaises pratiques ont renforcé les compétences des robots de Google. La chasse aux BlackHats se faisait sans cesse, même si paradoxalement, les sociétés qui ont fait appel à ces fraudeurs étaient les plus pénalisées croyant que leur première place sur les résultats provenait d’un investissement comme les autres.

Cela a heureusement conduit à forger les techniques SEO les plus professionnelles et honnêtes : travailler pour optimiser le positionnement. Google a enfin récompensé les méthodes conventionnelles des référenceurs comme Futur Digital tout en traquant les membres survivants de la « blacklist » devenus des « clignotants » affichés spontanément pour disparaître un moment et revenir de temps en temps. De très bonnes nouvelles pour les surfeurs qui ont enfin trouvé les informations qu’ils recherchaient… gratuitement.

15 années d’expérience

Au fil des années, les robots de Google ont acquis une intelligence presque naturelle pour offrir des services pertinents aux internautes. Les experts en programmation et en mathématique ont élaboré, et vont encore le faire, des algorithmes qui apprennent d’eux-mêmes en fonction des situations auxquelles ils font face.

Ils apprennent de nouvelles techniques de « chasse » chaque jour avec bien sûr l’accompagnement sans cesse du cerveau humain. Cela a notamment fait naître le taux de rebond (bounce rate) : une technique de Google pour juger la qualité d’un site web grâce à la qualité de visite des internautes. Quand ces derniers appuient sur le bouton « précédent » après seulement 3 secondes de consultation, les robots de Google tirent une conclusion en défaveur du portail.

Plusieurs autres « mises à jour » de ce genre sont en marche actuellement derrière le moteur de recherche pour offrir un meilleur résultat aux surfeurs, mais aussi, et surtout pour façonner le métier de SEO de nos jours. Tous les spécialistes du référencement pourront maintenant être fiers de leurs techniques désormais plus payantes que les fraudes.

On ne parle pas ici du « bourrage de mots-clés » ou d’abus de liens inutiles, mais des méthodes de référencement qui se tournent vers la proposition d’un contenu de qualité aux visiteurs. Le référencement naturel est plus que jamais devenu un must dans ce domaine : satisfaire les utilisateurs pour qu’ils contribuent eux-mêmes à la promotion du site, une spécialité de Futur Digital.

Le SEO, enfin un métier à part entière

On est maintenant loin du SEO qui propulsait abusivement n’importe quel site au podium des résultats de recherche. Depuis quelques années, les référenceurs étaient orientés par les balises de Google qui limitent les pratiques autorisées pour ressortir les compétences, les qualités et les missions de ceux qui veulent exercer le métier de SEO.

L’expérience de Google a également fait émergé d’autres professions liées à la recherche d’informations sur internet, notamment les journalistes, rédacteurs, graphistes, écrivains en ligne, etc. Le contenu web est ainsi devenu essentiel dans le référencement, car les premières places sur les résultats de recherche ne suffisent plus à fidéliser les visiteurs et générer des revenus.

Categories: Google

Comments are closed.