Exploitez la recherche vocale pour mieux référencer votre site

Les évolutions sur le front de la technologie font que le référencement doit constamment se remettre en question. Cela dit, la SEO est en passe de basculer dans une nouvelle ère avec l’avènement de la recherche vocale.

Voilà un nouveau défi de taille pour les référenceurs, un challenge, mais également une opportunité pour mieux figurer sur les pages de résultats de recherche.

Une révolution est en marche

Interagir avec son smartphone avec la voix entre de plus en plus dans les habitudes des utilisateurs. Au fil du temps, les assistants intelligents comme Siri se sont améliorés pour comprendre un langage naturel grâce aux progrès sur le front du « machine learning ». En conséquence, les recherches vocales prennent progressivement de l’ampleur.

Aux Etats-Unis, 20% des recherches sur Android étaient faites par la voix en 2016. Les référenceurs ont pris note de cette progression. C’est dans ce sens qu’ils ont mis la recherche vocale parmi leurs priorités en 2017.

Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement pour la SEO ? Il est clair que le référencement doit s’adapter à de nouveaux usages, dont des requêtes plus naturelles. Cela a d’ailleurs déjà commencé sur les moteurs de recherche où les utilisateurs ont pris l’habitude de saisir des phrases complètes. C’est justement à cause de cela que Google a émis la volonté de changer son positionnement pour devenir ce qu’il qualifie de “moteur de réponses”. Avec la voix, le côté naturel de la recherche est encore plus poussé. La recherche est aussi plus précise. Par exemple on ne dirait pas “restaurant plus proche” mais “indique-moi le restaurant le plus proche de ma position”. On ne parlera alors plus de mots-clés, mais de d’”expressions longue traîne”.

L’autre grand changement est la position zéro. Aussi appelée ranking #0, elle est située au-dessus des liens naturels. C’est le résultat qui répond de la manière la plus précise possible à la requête de l’utilisateur. La position se présente sous forme de texte avec une image et le lien de la page. Décrocher cette place de choix sur les pages de résultats revient à prendre en compte plusieurs éléments comme la structuration optimale des contenus, la popularité thématique, etc.

Enfin, la recherche vocale ramène à davantage de mobilité donc à la géolocalisation. Une étude a en effet montré en 2015 que plus de 70% des internautes qui ont effectué une recherche vocale l’ont fait depuis leur mobile. Quoi de plus normal ! Cela représente une opportunité énorme pour les annonceurs, notamment ceux qui ont pignon sur rue. Cela signifie que la stratégie de référencement doit être pensée mobile.

Une grande révolution est en train de s’opérer actuellement à l’image des premières solutions Adwords dédiées à la recherche vocale. On peut d’ores et déjà imaginer que dans un futur (très) proche, il sera facile de trouver un restaurant, réserver une table et payer sa consommation, sans toucher son clavier.  La transition se prépare dès maintenant, vous devez commencer à prendre la mesure de la recherche vocale pour ne pas vous retrouver bloqué sur le quai lorsque le train du référencement vocal quittera la gare.

Comment référencer son site à l’heure de la recherche vocale ?

Le principal défi des référenceurs est de fournir des réponses concrètes aux requêtes de plus en plus naturelles des utilisateurs comme on l’a dit précédemment. Comme le ton conversationnel sera privilégié dans la recherche vocale, il est judicieux d’intégrer des phrases qui commencent par Qui ? Quand ? Où ? Et comment ? dans les articles. L’idée est de fournir une réponse directe et pratique. Par conséquent, le contenu du site doit être plus dense avec des textes plus longs pour convenir à l’expression longue traîne.

En d’autres termes, plus les phrases sont longues, plus elles ont de chances de correspondre à une recherche vocale. C’est assez nouveau dans les principes de la rédaction Web qui prône généralement plutôt des textes courts. La principale difficulté est donc de faire en sorte d’insuffler du dynamisme dans beaucoup plus d’écrits. Des études ont montré que les pages de 2 000 à 2 500 mots sont généralement mieux référencées.

Toutefois, pour éviter de toucher à tous les textes, il est envisageable pour le référenceur d’ajouter une section FAQ (Frequently Asked Questions) afin d’identifier les questions que les internautes posent habituellement par rapport au secteur d’activités. Il est envisageable d’adapter le contenu pour qu’il soit optimisé pour les recherches vocales en transformant les questions dans les articles du blog ou du site. Certains vont plus loin en produisant un article pour chaque question.

Par ailleurs, il est important que les informations soient claires et bien structurées dans la mesure où les internautes veulent trouver rapidement ce qu’ils cherchent. Dans ce sens, les informations doivent être structurées et hiérarchisées pour faciliter le travail des moteurs de recherche. D’un point de vue plus technique, il faut insérer des phrases entières au lieu de mots clés dans les balises et les titres h1 pour un trafic plus ciblé. Cela a commencé bien avant l’avènement de la recherche vocale avec l’élargissement du champ de sémantique des moteurs de recherche.

La vitesse de chargement du site a également son importance. Il faut savoir que Google met plus en avant les sites plus rapides. De plus, les internautes ne s’attardent pas sur une page dès qu’elle met plus de 3 secondes à s’ouvrir. Dans ce sens, il est important que le site soit responsive pour qu’il s’adapte aux devices mobiles, la recherche vocale étant l’apanage des smartphones et des tablettes.

Quoi qu’il en soit, recherche vocale ou non, une présence sur mobile est une nécessité depuis quelques années déjà pour  toutes les entreprises.

L’agence Futur Digital a les compétences et l’expérience nécessaires pour vous accompagner dans votre référencement. La recherche vocale est quelque peu nouvelle dans l’univers du référencement. Elle représente ainsi un défi de taille pour les annonceurs, mais surtout une opportunité pour tout un chacun de se différencier. Il est important de s’y mettre assez tôt pour ne pas laisser passer cette occasion.

Leave a Reply